Twisting Climax

de Joseph Dymit

(Joseph a eu la gentillesse de me laisser publier sa finale pour “Twisting the Aces”, inspiré par le tour “Royal Burial” dans Card Stories.)

Pour ceci, il vous faut une surface de travail.

1. À la fin de n’importe quelle version de “Twisting the Aces”, mettez les as sur la table en éventail, faces en l’air, vers votre droite.

2. Ramassez le jeu et étalez-le, faces en l’air, de gauche à droite. De la main droite, faites un geste gracieux le long du jeu et dites: ‘Faces en l’air’.

3. Retournez le jeu en domino; refaites un geste de la main droite et dites: ‘Faces en bas’.

4. Ramassez le jeu et égalisez-le, avec la main droite au-dessus du jeu et la main gauche en-dessous (le jeu est faces en bas). Commencez à mettre le jeu sur la table avec la main droite, en position avant-gauche. Vous faites maintenant deux autres choses simultanément.

5. Vous empalmez la carte du dessus du jeu avec la main droite (‘one-hand top palm’, Hugard). Le mouvement est caché par la main gauche, qui s’avance vers la droite, ramasse les as et les montre aux spectateurs. Vous dites: ‘Faces en l’air’. Comme vous avez continué le mouvement de poser le jeu sur la table, celui-ci s’y trouve maintenant et la main droite se retire avec une carte empalmée.

6. L’éventail d’as est fermé et égalisé, la main droite au-dessus et la main gauche en-dessous. Cachée par la main droite, la carte empalmée est secrètement déposée sur le paquet, qui est faces en l’air.

7. La main gauche exécute le Carlyle Turnover et montre le paquet d’as, qui est apparemment faces en bas. Vous dites ‘Faces en bas’.

Il est important, surtout ici, de ne pas se hâter ni d’avoir l’air coupable, de quelque façon que ce soit. Travaillez lentement.

8. Prenez le paquet de la main droite en pinçant le milieu du côté droit, le pouce au-dessus et l’index en-dessous. Ceci libère la main gauche, qui s’avance vers le jeu et en lève la moitié supérieure. Mettez le paquet d’as sur le talon, puis remettez le paquet en main gauche sur le jeu. Égalisez les cartes en pinçant les coins opposés du jeu et soulignez le fait que ce que vous venez de faire était [fair].

9. Ramassez le jeu et faites le même geste magique que vous avez employé auparavant pour le retournement des as lors du ‘Twisting the aces’ (par exemple, le mouvement tournant de Vernon).

10. Étalez le jeu pour montrer les résultats merveilleux de votre virtuosité.

Ce climax est efficace ici parce qu’il continue la logique du concept de ‘Twisting the Aces’. Il évite l’incongruité du jeu qui change de couleur et autres absurdités du même genre. Il peut aussi être fait dans les mains du spectateur s’il n’y a pas de surface sur laquelle vous pouvez travailler. Et on peut le faire avec ou sans boniment. Ce climax est très fort, indécelable, élégant et facile à faire. Je l’aime beaucoup.

Joe