Magicien, mentaliste ou…?

d’Ariel Frailich

Maintenant que je sais qui je suis (voir “Être soi-même”), je peux me concentrer sur ce que je suis. Si je fais les tours que je fais normalement — le bonnetau, ‘Out of this world’, un rassemblement d’as — les spectateurs voient d’abord un expert du jeu, puis un mentaliste, puis un magicien. Comme il n’y a pas de point commun, je ne serai qu’un “type qui fait des tours”. Par contre, si je poursuis un seul sentier bien défini, chaque tour renforcera l’illusion que j’essaie de créer, et le public est plus apte à se souvenir de moi.

La liste de mes intérêts (voir “Être soi-même”) peut très bien me donner une direction: si je m’occupe d’occultisme, je ferais de la Bizarre Magic; si je collectionne les timbres, je ferais de la magie ‘normale’; etc. Cependant, il peut ne pas y avoir quelque chose d’aussi bien défini sur lequel je peux bâtir une conception pour mon personnage. Et même s’il y a quelque chose, ça ne veut pas dire que je dois l’utiliser.

En regardant mes tours préférés, je vois que je peux me présenter en tant qu’expert au jeu. Le bonneteau et le rassemblement d’as incorporent déjà le thème de jeu, ‘Out of this world’ pas; mais je pourrai peut-être trouver une présentation qui a trait au jeu. Par example, Martin Nash, un expert au jeu de grande renomée, employait ‘Out of this world’ pour démontrer à quel point il était capable d’influencer la façon dont les personnes donnent les cartes, présentation parfaitement adaptée à son personnage.

Je peux aussi me présenter tout simplement comme magicien. Je peux facilement transformer “Out of this world” en tour de magie en disant (ou en suggérant indirectement) que la séparation des couleurs se fait par magie, mais le bonneteau ne se laisse pas accomoder à une autre sauce aussi facilement. Pour ce faire, on pourrait donner au tour une finale magique — en transformant les trois cartes en Joker, par example. Quant à la présentation, je serais la victime jusqu’à ce que j’en aie marre et finisse par me montrer plus malin que l’escroc grâce à la magie. De toute façon, je devrai modifier le tour (ou au moins la présentation), ou même le remplacer par une version différente.

Je pourrais aussi être un expert sur les facultés mentales. ‘Out of this world’ est un tour parfait pour cela, et ça ne devrait pas être très difficile de présenter le bonneteau comme une démonstration d’influence psychologique. Quant au rassemblement d’as… à moins de trouver une présentation satisfaisante pour apparenter le tour à ce personnage, je devrai, hélas, le laisser tomber de mon répertoire.

En fin de compte, je peux être qui je veux. Je peux être un sorcier du Moyen-Âge ou un voyageur temporel du futur. Je peux faire de la Bizarre Magic ou être magicien humoriste. Un expert ou un maladroit. Du moment que le personnage me va — et qu’il y a cohésion.